Thursday, January 27, 2022

En 2019, le Coquelicot 42, club d'athlétisme de Saint-Etienne, fêtera son centenaire. C'est l'une des quatre associations stéphanoises sportives centenaires, les autres étant l'Avant Garde (gymnastique, 1902), les Sports d'Hiver Foréziens (Ski Club Saint-Etienne, 1909) et l'Omnium (haltérophilie et force athlétique, 1913).

 

Quelque 12 000 personnes ont porté ses couleurs depuis sa fondation par trois anciens poilus, dont l'Algérienne Nouria Mérah-Benida, qui avait été médaillée d'or du 1500 mètres aux JO de Sydney, et Thélia Sigere, qui avait été sélectionnée olympique avec le relais 4 x 400 m à Pékin. Deux de ses athlètes ont été médaillés de bronze aux championnats du monde d'athlétisme : Jocelyne Villeton en 1987 (marathon) et Driss Maazouzi en 2001 (1500 mètres). Un autre, Jacques Fellice, fut sélectionné deux fois aux JO pour le 4 x 400 mètres (1980 et 1984). Au total, le Coque comptabilise dans son histoire 14 titres internationaux, 116 titres de champion de France, 13 records de France et une centaine de licenciés sélectionnés en équipe nationale ! Il fut classé trois fois au 2e rang mixte par points des clubs français (1979, 1983, 1984).

Les anciens soldats qui le créèrent s'appelaient Adrien Brun, François-Jacques Martin et Marcel Racodon. Non admis à participer à une course à pied en tant qu’athlètes indépendants - seuls les licenciés de ‘’sociétés sportives’’ étant acceptés - ils décidèrent de créer un club d’athlétisme qu’ils baptisèrent Club athlétique du Coquelicot. Ce nom fait référence à la fleur des tranchées citée dans le poème In Flanders Fields (1915) et devenue chez les Anglo-Saxons le symbole du souvenir des soldats morts au combat, l'équivalent du bleuet français et de la pâquerette belge.

De nombreuses manifestations vont être organisées pour marquer cet anniversaire, le club étant par ailleurs labellisé par la Mission du Centenaire 14-18. En octobre, lors de la Fête du Livre, l’écrivain Michel Merckel viendra présenter son livre  14-18 : le sport sort des tranchées. En novembre, le Coque participera à la commémoration de l'armistice. En janvier, il mettra en ligne son historique et une photothèque couvrant la période 1919 – 2019.

En juillet, une exposition, dans le Musée des Verts, retracera son histoire. De nombreux objets seront présentés dont les (rarement montrées) médailles olympiques du Stéphanois Louis Hostin. Si le nom du champion haltérophile est lié à celui de l'Omnium, il s'essaya d'abord au lancer de poids au Coquelicot.

Au niveau sportif, le club et Saint-Etienne accueilleront pour la 4e fois de leur histoire, après 1975, 2001 et 2002, les Championnats de France Elite d’athlétisme.

D'après les éléments communiqués par le club. Photo/dr

> Lire aussi : Saint-Etienne, ville fleurie en novembre

>> A propos de Louis Hostin, le roi de la fonte