Saturday, February 04, 2023
altUne quinzaine de personnalités se sont impliquées dans la réalisation de l' ouvrage "Artisanats et territoires des chasseurs moustériens du Champ Grand", premier tome de la collection Artisanats et Territoires.  Cette parution, avec l'aide du Conseil général de la Loire,  a nécessité dix années d'études et de préparation. Elle fait le bilan de plus de cinquante années de travaux de fouilles et de recherches. Très largement illustré, ce beau livre s'adresse aussi à  tous les amateurs de préhistoire.

A partir de 1979, les Gorges de la Loire, vers Saint-Jean-Saint Maurice-sur-Loire, à  quelques kilomètres au sud de Roanne, ont fait l'objet d'un programme de fouilles de sauvetage. Il a mis en évidence une fréquentation répétée à  l'époque du Paléolithique avec quatre principaux gisements : le Rocher de la Caille, Champ Grand, la Goutte Roffat et la Vigne Brun.  Le gisement archéologique qui nous intéresse, celui de Champ Grand, se trouve sur un versant rocheux faiblement incliné. D'une altitude de 310 mètres, il dominait le niveau moyen de la Loire de trente mètres avant d'être recouvert d'eau au début des années 1980 par la création du barrage de Villerest. Il tient son nom du propriétaire du lieu où ont été effectuées les premières fouilles en 1957, Johannès Grand. Cette parcelle plantée de vignes a été transformée en champ dans les années 1950, d'où l'appellation ' Champ Grand ".

prehstrs.jpg
Vue aérienne des Gorges de la Loire aux abords du Saut du Perron et localisation du gisement du Champ Grand, cliché Bertrand KERVAZO, in Artisanats et territoires des chasseurs moustériens de Champ Grand, Slimak L. Ed., Aix-en-Provence, MMSH, 2008, 432 p. (Artisanats et Territoires ; 1), p. 44.

C'est le site le plus ancien du Saut du Perron lequel est exceptionnel et de réputation mondiale en raison de l'abondance des installations du Paléolithique : dix-sept ont été à  ce jour repérées. C'est aussi le plus grand site en Europe présentant des occupations humaines de plein air de l'époque du Moustérien (300 000 à  30 000 ans avant nos jours). 80 000 pièces y ont été retrouvées, essentiellement en silex, mais aussi en jaspe, en cristal de roche, etc.

Nos ancêtres les Moustériens


Le Moustérien désigne à  la fois une période chronologique de la préhistoire (assimilée en Europe au paléolithique moyen, environ entre - 300 000 et - 30 000 av. JC) et une culture. Le site apporte une remarquable contribution à  la connaissance de la complexité des groupes humains moustériens. La caractérisation des pratiques de taille, des modes de transport des matières premières font apparaître des réseaux d'échanges et de diffusion fortement structurés.  Les groupes de chasseurs cueilleurs néandertaliens ont une connaissance étroite de leur territoire dans lequel sont organisées leurs activités (acquisition, collecte). Pour s'abriter, ils utilisaient les possibilités offertes par la nature (grottes, abris sous roche...). Ils étaient aussi capables de construire des huttes.

prehsdx.jpg
Localisation de Champ Grand dans son cadre naturel, illustration Ludovic SLIMAK, in Artisanats et territoires des chasseurs moustériens de Champ Grand, Slimak L. Ed., Aix-en-Provence, MMSH, 2008, 432 p. (Artisanats et Territoires ; 1), p. 32.

La plus connue est celle de Molodova, sur le Dniestr en Ukraine, dont la structure est constituée d'os de mammouths. Ils étaient donc parfaitement adaptés à  leur environnement et suffisamment évolués pour survivre durant plusieurs dizaines de milliers d'années, parfois dans des conditions climatiques extrêmes (périodes glaciaires). Leur disparition progressive il y a environ 30 000 ans, lors de l'arrivée des humains anatomiquement modernes (homo sapiens sapiens) venus du Proche-Orient, reste en partie inexpliquée.

prehs.jpg
Artisanats et territoires des chasseurs moustériens de Champ Grand, Ludovic Slimak, Aix-en-Provence, MMSH, 2008, 432 p. (Artisanats & Territoires ;1)
Illustration de couverture : détail du tranchant d'un racloir de Champ Grand


La collection Artisanats et Territoires édite des ouvrages archéologiques de qualité afin de mettre à  disposition des historiens un outil de travail exigeant tant par son fond que par sa forme. Photographies et dessins sont soumis à  des savoirs-faire spécifiques et professionnels. Si elle est destinée en priorité à  la communauté scientifique, cette collection souhaite aussi s'adresser à  tous, afin de faire partager le résultat des recherches en archéologie aux passionnés d'histoire, en France, mais aussi à  l'étranger. Le conseil scientifique, composé de quatre personnalités reconnues dans le monde de la préhistoire et de la protohistoire, a pour prérogative d'évaluer la qualité des projets de publication soumis à  la direction de la collection.