Monday, June 14, 2021

La première pierre avait été posée en juin 2019. Ce nouveau lieu dont la vocation est d'ouvrir la culture scientifique, technique et industrielle à tous les publics (scolaires, des centres de loisirs, grand public) est quasiment opérationnel. Fermé pour l'heure en raison du contexte sanitaire, il est situé à Saint-Etienne, rue Calixte Plotton, en surplomb du parc Joseph Sanguedolce, à deux pas du Musée de la Mine.

> La 42e édition du festival Curieux Voyageurs (19-28 mars) aura lieu en ligne avec, d'une part, une plateforme de visionnage des films en compétition, au nombre de 14 (+ 1 hors compétition), et d'autre part une programmation de rendez-vous « live » gratuits en direct sur une chaîne YouTube dédiée. Tarif : film à l'unité 5 euros, forfait trois films 12 euros, forfait six films 21 euros. Consulter le site internet du festival.

> Dans le cadre des 50 ans de sa création, le diocèse de Saint-Etienne recherche des vidéos et des photos d'intérêt sur les grands évènements qui ont marqué son histoire, et donc celle des paroisses qui le composent. A l'occasion de ce jubilé, toujours, une BD de 60 pages va voir le jour, dont la sortie est prévue en mai. La couronne d'Etienne racontera l'histoire de saint Etienne, premier martyr de l'Eglise, à travers le regard d'un écolier stéphanois. Consulter le site internet du diocèse.

> Saint-Etienne Métropole va remplacer la passerelle existante reliant l'arrêt de tram à l'hôpital Nord. La passerelle actuelle, construite en 1991, sera démontée à compter du 22 mars. Elle sera remplacée par une autre, « plus sécurisée, moderne, et adaptée aux besoins des usagers, notamment aux personnes à mobilité réduite », pour un coût de 510 000 euros. Le chantier durera trois mois.

Ingénieur civil des Mines, directeur général des Houillères du bassin du Centre et du Midi, Bernard Chaton a été à l'origine de la donation, par les Charbonnages de France, du puits Couriot à la ville de Saint-Etienne, afin de créer, avec Henri Bonardot, ce qui est aujourd'hui, le musée de la Mine, ainsi que le rappelle Gaël Perdriau dans un communiqué. Le maire de Saint-Etienne souligne qu' « il a su à la fois, par son action durant près de 24 ans à la tête de l'Association des amis du musée de la Mine (1993 – 2017, ndFI) ouvrir ce site sur la ville et ses habitants, le développer, le moderniser, tout en conservant cet esprit si particulier du puits Couriot qui fait que l'on n'est plus tout à fait le même après l'avoir visité et s'être imprégné de son histoire ».

Photo : archives FI, un soir de Sainte-Barbe. Bernard Chaton a aussi été à l'initiative, dans les années 1990, du renouveau des célébrations de cette fête en l'honneur de la sainte patronne des mineurs.

Johann Cesa, premier secrétaire du Parti Socialiste de la Loire, et Jean-Paul Chartron, ancien premier secrétaire de cette même fédération, nous apprennent dans un communiqué le décès de Jean-Claude Bertrand.

Jean-Claude Bertrand était arrivé dans la Loire pour y exercer son métier de médecin. « Professeur de médecine, directeur du Samu, il était reconnu pour ses qualités de diagnostic et de direction », écrivent-ils. Au niveau politique, il fut conseiller municipal d’opposition à Saint-Etienne, puis conseiller général d’un canton de Saint-Étienne. Réélu à plusieurs reprises (1998 à 2015), il présida aussi le groupe socialiste et apparentés au conseil général. Candidat malheureux (de justesse) à la présidence du Département lors des élections cantonales de 2011, face à Bernard Bonne, il fut aussi adjoint aux finances de la municipalité Vincent, à Saint-Etienne, de 2008 à 2014. Avant de venir dans la Loire, il avait été maire d’une petite commune du Sud-Ouest. « C’était un militant apprécié, infatigable en campagne électorale. Il était surtout un homme chaleureux et convivial », soulignent Johann Cesa et Jean-Paul Chartron.

Photo : archives FI (2011)