Monday, June 14, 2021

Coup de chaud en Laponie est le 6e tome des aventures de Miralda, sympathique sorcière qui sensibilise sur les menaces qui pèsent sur notre environnement et qui mettent en danger notre planète. Ces albums jeunesse, destinés aux 6 – 12 ans, sont l'oeuvre de deux sœurs, Tatiana et Eve Domas, la première, domiciliée à L'Hôpital-sous-Rochefort, étant la dessinatrice, ancienne étudiante des Beaux-Arts de Saint-Etienne et de l’école d’art Emile Cohl à Lyon. Après l'Amazonie (qui n'y laissera pas ses plumes!), Miralda et les trois Cosmochats s'inquiètent du réchauffement climatique et volent cette fois au secours du peuple lapon. Une campagne de financement participatif sur Ulule est accessible jusqu’au 27 mai pour la concrétisation de ce nouvel opus: https://fr.ulule.com/miralda-la-sorciere

Illustration/dr

La communauté de communes Loire Semène, le Syndicat Mixte d’Aménagement des Gorges de la Loire, la Communauté de Communes et l’office de tourisme des Marches du Velay Rochebaron ont créé un espace VTT, labellisé espace VTT FFC, qui va de Saint-Pal-de-Chalencon à Saint-Just-Saint-Rambert en passant par Saint-Saint-Victor-Malescours. Soit 1000 kilomètres de parcours répartis en 49 circuits balisés, sur 28 communes, détaillés dans un topoguide disponible dans les offices du tourisme pour 1 euro. Y figurent notamment un zoom sur 15 circuits coup de coeur qui reflètent la diversité de ces parcours, des plus familiaux aux plus sportifs avec courte présentation, courbes altimétriques, et éléments techniques essentiels, et la liste de tous les parcours sous forme de tableau avec classification (vert, bleu, rouge, noir), distance et dénivelé.

Visuel/dr

Le conditionnel est de mise car seules « des analyses génétiques pourraient confirmer avec certitude qu'il s'agit bien de Felis sylvestris, et non pas d'un individu issu du croisement entre sauvage et domestique », souligne le Parc du Pilat dans sa lettre d'information. Cependant, « tous les critères morphologiques correspondent bien : queue touffue et annelée, ligne sombre le long du dos, peu rayé ». Ce chat sauvage (ou chat forestier), si c'en est bien un, a été observé pour la première fois à Bourg-Argental grâce à un piège photo, le 13 mars dernier.

Photo/dr

Dans les « internats d’excellence », qu'il s'agisse de l'internat d'un collège ou d'un lycée, « toutes les conditions sont réunies pour que les jeunes puissent réussir scolairement, s’épanouir collectivement et préparer au mieux leur avenir. En plus des cours, les internes bénéficient d'un accompagnement pédagogique personnalisé : révision des cours, accompagnement du travail personnel. Leur sont également proposées des activités sportives et culturelles à vivre collectivement. » C'est que nous lisons sur le site de l'Education nationale pour laquelle ce label de l'Etat doit aider des jeunes dont les potentiels seraient freinés par des difficultés particulières d’ordre sociales, familiales, économiques, à réussir leurs études et envisager plus sereinement leur future vie professionnelle. Jean-Michel Blanquer, qui avait créé le premier « internat d’excellence » en 2009, alors qu'il était recteur de l'Académie de Créteil, a annoncé ce jour une liste de 54 nouveaux internats labellisés. Parmi eux, cinq sont situés en Auvergne-Rhône-Alpes. « Le montant de l’aide de l’Etat dans le cadre de cette action s’élève à 4,8 millions d’euros », indique la Région. Un d'entre eux est situé dans la Loire. Il s'agit de celui du Lycée Jean Puy à Roanne, établissement en cours de restructuration. Son internat comptera 48 lits.

> Lire aussi (2019)