Wednesday, September 22, 2021

En décembre 2008 était lancée à  Montbrison la souscription destinée à  recueillir des fonds pour restaurer la chapelle du collège Victor de Laprade qui a souffert les outrages du temps.

L'Association des Anciens de Victor de Laprade est à  l'origine du projet, en partenariat avec l'Association immobilière "La Montbrisonnaise" et la Fondation du Patrimoine. Les besoins étaient estimés aux environs de 150 000 euros. 18 mois plus tard, on est encore loin du compte. Les mécènes, qu'il s'agisse de particuliers ou d' entreprises, ont apporté 30 000 euros, auxquels il faut ajouter une subvention de 6000 euros versée par le Département en fin d'année dernière. Une subvention de 10 000 euros devrait être versée en septembre, au titre de réserve parlementaire. La Région s'est engagée à  hauteur de 26% de l'enveloppe. Des fonds cependant qui auront permis de parer au plus pressé. En juin dernier, le toit de la chapelle a été refait. " C'était le plus périlleux, avec l'eau de pluie qui menaçait les toiles de Couturier", nous dit René Tavaud, devenu depuis le lancement de la campagne de mécénat le président de l'Association. Un vitrail endommagé, le "vitrail à  la colombe", a été également restauré par Denis Berger, vitrailliste de Saint-Just-Saint-Rambert. L'artisan a mis la dernière main à  l'oeuvre de Francisco Bores en mai dernier, en présence d'une quinzaine de personnes qui ont entendu aussi les explications de René Tavaud, intarissable dès lors qu'il s'agit d'évoquer ce lieu important de l'histoire montbrisonnaise. Le président envisage une "piqûre de rappel" à  l'automne. Il reste à  rénover les boiseries, le rejointoiement de la maçonnerie, les enduits, les plâtres, l'électricité... L'objectif final étant toujours d'ouvrir plus souvent la chapelle à  des manifestations occasionnelles: concert de musique sacrée, colloque ou exposition artistique.

Photos/dr