Monday, August 15, 2022

C'est en présence de la consule des Etats-Unis à Lyon, Rebecca Kimbrell, que se sont déroulées les cérémonies de la fête de la Toussaint au cimetière stéphanois du Crêt de Roc. Après le dépôt de gerbes, sonnerie aux morts , hymne et musique militaire devant le mémorial des Français d'Afrique du Nord, le cortège a rejoint le monument du Souvenir Français où se sont exprimés tour à tour Gérard Pionnier, délégué départemental du Souvenir Français, la consule des Etats-Unis et le maire Gaël Perdriau. Ce dernier a évoqué « une première historique » puisque jamais à ce jour un représentant du département d'État des Etats-Unis n'était venu à Saint-Etienne rendre hommage aux victimes du terrible bombardement du 26 mai 1944 – vécu comme « un véritable traumatisme à quelques semaines de la Libération », a-t-il dit à ce sujet.

Rebecca Kimbrell a souligné l'amitié « indéfectible » qui unit la France aux Etats-Unis. « Les Etats-Unis n'existeraient pas sans la France, et Saint-Etienne », a-t-elle déclaré. Allusion bien sûr au corps expéditionnaire, - soldats et marins - envoyé par Louis XVI en soutien aux insurgés américains dans leur guerre d'indépendance, mais aussi, avant ça, aux armes et munitions fournies clandestinement.

A propos du bombardement de 1944 (dont l'utilité, à quelques jours du Jour J, reste à prouver), elle a évoqué « un drame » et des « civils innocents », femmes et enfants pris dans le piège de la guerre, mentionnant tout particulièrement les « élèves » (de l'école Tardy). «  Notre cause était juste et nos intentions pieuses », a-t-elle dit. Et d'ajouter : «  Nous ne devons pas oublier les événements comme celui-ci ; ne pas oublier les conséquences de la guerre ».

Gaël Perdriau a eu une pensée pour les victimes de l' « odieux attentat » commis hier à New York et rappelé le sacrifice des soldats américains, pendant la Première Guerre mondiale notamment puisque nous fêtons cette année le 100e anniversaire de l'entrée en guerre des Etats-Unis dans ce conflit.

Avant eux, Gérard Pionnier a rappelé que des Américains – comme beaucoup de ressortissants d'autres pays au demeurant  - ont rejoint l'Armée française bien avant l'entrée en guerre officielle de leur pays, servant dans les rangs de la Légion étrangère, ou en l'occurrence au sein de la célèbre escadrille La Fayette.

Au terme des cérémonies au Crêt de Roc, Rebecca Kimbrell devait rejoindre le cimetière de Côte-Chaude où sont inhumés les corps des victimes inconnues du bombardement et ceux dont les familles n'ont pas demandé le transfert dans un autre cimetière.

Lire aussi :

> Des armes pour l'Amérique

>> 26 mai 44