Sunday, December 05, 2021

Daniel Durand, président du Centre d'études et de documentation du Mouvement ouvrier ligérien (Cedmo 42), souhaite apporter des « précisions historiques » concernant Bernard Tapie.

« Bernard Tapie est décédé, je m'incline devant la douleur de la famille et je respecte la bataille de l'homme contre sa longue maladie.

Le respect dû aux défunts ne peut malgré tout cacher la vérité historique. Pour la mémoire ouvrière de ce département, Bernard Tapie restera l'homme d'affaire qui avait voulu dépecer Manufrance en juillet 1980, dont le projet a été repoussé, mais qui a quand même réussi quelques mois plus tard à s'emparer du catalogue MF, de la marque et de certains actifs de l'entreprise pour en faire une opération financière juteuse. Son passage à Saint-Étienne n'a pas été positif, je peux en attester comme témoin actif de cette époque.

La mémoire ouvrière et sociale en général ne peut pas oublier que Bernard Tapie a été un patron-prédateur, destructeur de milliers d'emplois par sa méthode de rachats d'entreprises en difficultés à bas prix, de licenciements massifs puis de revente à prix d'or (balances Terraillon, fixation Look, chaîne La Vie claire, Chasseur français, balances Testut, piles Wonder, Donnay, chaussures Adidas, etc...) et un prévenu condamné par la justice ; 6 mois de prison ferme pour corruption entre l'OM et Valenciennes en 1997 (avec descente de l'OM en 2e division), condamné dans l'affaire du yacht Le Phocea, dans l'affaires des comptes de l'OM, dans Testud, dans l'affaire du Crédit Lyonnais.

Contrairement à ce qu'a dit le Président de la République, à l'inverse des actions de Bernard Tapie, le monde du travail, la société, la jeunesse ont besoin d'entrepreneurs qui s'investissent pour le développement économique de leur région et l'avenir de leurs salariés et non pour le seul profit financier, de dirigeants sportifs qui développent des valeurs sportives conformes à la Charte olympique.

Saint-Étienne, le 4 octobre 2021 »

> Lire aussi sur FI : Mémoire ligérienne, le CEDMO 42 de la partie (2019)