Sunday, April 11, 2021
marolsmsc.jpgBernard Bonne et Maurice Pezdevsek, maire de Marols, ont signé un contrat « Village de caractère » pour aider le petit village des Montagnes du Soir à  développer son activité touristique en valorisant notamment son patrimoine bâti. Marols rejoint ainsi les autres communes du département qui bénéficient de ce dispositif: Ambierle, Champdieu, Le Crozet, Malleval, Montarcher, Saint-Bonnet-le-Château, Sainte-Croix-en-Jarez, Saint-Haôn-le-Châtel, Saint-Jean-Saint-Maurice.
Pour répondre aux exigences d’un village de caractère, Marols doit compléter les travaux réalisés ces dernières années en matière de protection et de valorisation patrimoniale. Prévu pour 2013, estimé à 1 393 000 € HT,  ce programme consiste essentiellement à paver la place de l’église et améliorer l’éclairage public, créer une auberge communale, un bar/café musical, créer une halte du pèlerin ou restaurer l’ancien presbytère en salle associatives et en logements sociaux. Le Conseil général aidera Marols en apportant un soutien technique et financier à hauteur de 600 100 €.

marolsqt.jpg
La commune de Marols s’est développée au Moyen-Age grâce à sa situation privilégiée à proximité de l’ancienne voie militaire romaine, la voie Bolène qui reliait Lyon à Toulouse. Riche de bois, de terres agricoles, de pâtures, le site de Marols a ensuite été choisi par les moines bénédictins de Saint-Romain-le Puy, puissante filiale de l’abbaye d’Ainay, pour y édifier un petit Prieuré au 12e siècle. Au cours du 14e siècle, la Peste Noire se déclare dans la région de Saint-Bonnet-Le-Château et la guerre de Cent Ans provoque de nombreux troubles. C’est à cette période que le village et l’église, impressionnante, sont fortifiés pour se défendre des pillages. Ces fortifications sont encore visibles aujourd’hui : la porte d’entrée, la tour poivrière, les restes du mur d’enceinte et de la tour de défense, massive et ceinturée de mâchicoulis. Aujourd’hui encore, cette tour de défense est une démonstration de la puissance politique des comtes du Forez et des religieux.

marolstrs.jpg
/DR

Un point d’information touristique devrait être aménagé pour professionnaliser l’accueil touristique, ainsi qu’un atelier d’artiste situé place du Soleil Levant et découvrant ainsi le cœur médiéval du bourg. Le patrimoine médiéval devrait également être mis en valeur grâce à la matérialisation d’un circuit des fortifications et la signalétique touristique devrait être améliorée (pose de panneaux d’accueil, de découverte du bourg et balisage des différents circuits de découverte).

La municipalité a prévu de rénover les façades des bâtiments publics (écoles, presbytère notamment) et d’inciter les propriétaires privés à rénover également leurs façades afin d’améliorer l’image globale du centre bourg  et de son patrimoine bâti. Il serait également possible de restaurer les murets de pierre qui structurent historiquement l’espace construit.

marolsun.jpg

Il est également prévu d’aménager les abords de la RD 5 afin d’améliorer les conditions globales de sécurité, et de refaire les voiries d’accès au centre bourg. Une refonte globale du stationnement – résidents et visiteurs - est envisagée.

marolsdx.jpg