Sunday, June 13, 2021
C'est une opération de sauvetage qui a débuté au Centre musical Pierre Boulez le 1er décembre 2008 avec le lancement de la campagne de Mécénat pour la restauration de la chapelle du Collège Victor de Laprade.

L'objectif de cette souscription, à  l'initiative de  l'Association des Anciens de Victor de Laprade, en partenariat avec l'Association immobilière "La Montbrisonnaise", propriétaire des murs, et de la Fondation du Patrimoine, est de réunir des fonds pour restaurer le lieu qui a souffert les outrages du temps. Les besoins sont estimés aux environs de 150 000 euros.

La chapelle garde onze vitraux remarquables signés par le peintre espagnol Francisco Bores et réalisés avec son gendre le maître verrier Henri Déchanet. Posés en 1968 à  l'initiative du Père Jean-Marc Brun, ils sont aujourd'hui en danger, de même que les fresques et toiles marouflées du Père Couturier.  "La chapelle a besoin d'une grosse réfection, nous explique  Marie Andrée Preynat, vice-présidente de l'association. La toiture laisse passer l'eau, des boiseries et une mosaà¯que ont besoin d' être restaurées. Des travaux de drainage, de maçonnerie et de peinture sont nécessaires pour sauver les oeuvres du désastre."

courlaprade.jpg
Cour du collège

courlapradetrs.jpg
Détail d'un vitrail

> Bulletin de souscription

Comme dans les années 60, lors de l'installation des vitraux, la solidarité des "anciens" de Victor de Laprade sera sollicitée. Le projet, soutenu par la Ville, est d'ailleurs parrainé par le compositeur et chef d'orchestre montbrisonnais Pierre Boulez, ancien élève de l'établissement. Et les autres acteurs institutionnels, Conseil général et Région, seront démarchés. Chaque chose en son temps mais après travaux, l'idée pourrait être d'ouvrir la chapelle, assez méconnue, à  des manifestations occasionnelles: concert de musique sacrée, lieu de colloque ou d'exposition artistique... Le cadre s'y prête.

courlapradedx.jpg
Oeuvre du père Couturier

> > Toute l'actu de FI