Wednesday, December 02, 2020
La gare de Châteaucreux pourrait avoir la lourde au regard de ce que fut le quartier durant les dernières décennies et les métamorphoses qui s'y succèdent ces derniers temps. Fort heureusement, elle est aujourd'hui bien assise sur des fondations bétonnées et peut endurer le choc.

 

Après l'inauguration sans tram de la seconde ligne de tram, la pose de la première pierre de la cité des affaires et avant l'inauguration du siège de Casino (à  la rentrée), ce sont l'esplanade de France, le parking Effia et le nouveau point de vente de la gare qui ont été inaugurés coup sur coup ce mercredi 11 juillet.

.
espfsix
 
Le parking Eiffia conçu par Patrick Chavannes, se veut un élément moteur pour faire du quartier un pôle d'échange de dimension régionale. Ouvert 24h/24, il comporte 586 places de stationnement sur cinq niveaux, dont deux (97 places) sont réservés aux enseignes de location de véhicules présentes en gare SNCF et à  des clients privés. Une résille métallique enveloppe l'ensemble de l'ouvrage. Combinée à  un éclairage intérieur spécifique, elle offre au quartier un visage architectural atypique.

espfspt

espfdx
Le Fusillé repose désormais sur le parvis de la gare
.
D'une longueur de 250 mètres pour une largeur de 60 mètres, l'Esplanade de France apparait comme le support de la plate-forme d'échanges entre les différents modes de transport (cars, voitures, trams...) et le grand pôle tertiaire qui se construit dans le quartier. Espace publique partagé pour moitié entre le tram et une promenade piétonne, elle supporte Les deux Chevaux bleus d'Assan Smati. D'autres oeuvres sont situées sur le parvis de la gare, d'une superficie d'un hectare et revêtu d'un granit à  trois couleurs: La terrasse de café d'Eric Jourdan, L'arbre synthétique de Philippe Million et Les clous de François Bauchet, bien pratiques pour poser nos fesses. Des créations qui doivent participer, ainsi que l'a déclaré Georges Ziegler, vice-président du Conseil général, "à  donner à  tout nouvel arrivant l'impression d'entrer dans la capitale du design."
 
.
espfhuit

espfqt
L'Agence Transports au niveau de la gare routière

La Région, premier partenaire financier des travaux de la gare SNCF, a investi plus de 4, 7 millions d'euros dans les aménagements. Ils se termineront courant 2008 et permettront la création d'une gare routière bus et cars. Mais aussi celle d'un parking pour les deux roues et une vélostation, ce qui, dans l'ex-capitale du cycle, serait plutôt bienvenu. Sur le volet transport, le Conseil régional vise, à  la fin de l'année, de mettre en place le cadencement du réseau TER Rhône-Alpes dans l'objectif d'optimiser les correspondances, de renforcer les dessertes, etc. Ainsi, sur l'ensemble de la région, plus de 100 nouveaux trains devraient être mis en circulation. Sur la desserte Saint-Etienne-Lyon (première ligne TER de France avec 14 000 voyageurs/jour), l'objectif est de proposer un train tous les 1/4 d'heure en heure de pointe. Ce cadencement sera assorti d'autres développements comme celui de la billetique Oùra ! qui proposera aux usagers, en particulier aux voyageurs arrivant en TER à  Saint-Etienne, d'utiliser le réseau urbain grâce au Pass Ourà  !
 
espftrs

espf
 
En attendant, la SNCF a inauguré un nouveau point de vente, plus moderne, plus spacieux et confortable. Très design, il dispose de huit guichets à  l'ergonomie adaptée et a coûté la somme de 2, 1 millions d'euros. Sa réalisation, ainsi que d'autres travaux (toilettes accessibles aux personnes à  mobilité réduite, zone d'information intermodale...), ont permis à  la gare de Châteaucreux de décrocher la norme NF Services, qu'elle partage désormais avec une soixantaine d'autres. Dans les deux années à  venir, une troisième phase de travaux est prévue. Elle doit permettre l'accès au passage souterrain et aux quais aux personnes à  mobilité réduite. Dans un quartier en pleine évolution, la gare de Châteaucreux, qui garde le charme élégant d'une vieille petite dame, devrait gagner de nouvelles lettres de noblesse.