Saturday, October 24, 2020

Gilles Artigues, président départemental de l’UDI et 1er adjoint au maire de Saint-Etienne, réagit au retour du congrès national de l’UDI qui s’est tenu samedi à Paris, en présence de son ami Jean-Louis Borloo, fondateur de cette famille centriste, en 2012.

Un « simulacre de congrès ». Ainsi qualifient un grand nombre de membres des instances nationales du Mouvement des jeunes socialistes, responsables fédéraux, régionaux et de groupes locaux, le congrès national qui s'est déroulé les 10 et 11 février à Bondy (93).

Ils dénoncent « l’absence totale de démocratie interne et de transparence », des « irrégularités » lors des votes de plusieurs fédérations, et déclarent ne reconnaître « ni l’élection de la présidente revendiquée (Roxane Lundy, ndFI) ni les résultats du congrès, dont le corps électoral a été fixé hors statuts des jeunes socialistes ».

Parmi eux, Jonathan Mothe, ancien animateur fédéral des Jeunes Socialistes de la Loire, qui annonce qu'il démissionne de ce mouvement dans lequel il est engagé depuis 2012 et qu'il qualifie désormais d' « usine à tricher et à corrompre, dirigé par une clique animée par un seul but : garder une majorité totale sans prendre en compte la voix des autres sensibilités, et même sans prendre en compte les avis des camarades de ladite majorité ».

Décidément, le MJS ne sent pas la rose ces derniers temps...

 

Gaël Perdriau, maire LR de Saint-Etienne, annonce que Geneviève Albouy, conseillère municipale, ancienne adjointe PRG à l'environnement et au développement durable de Maurice Vincent (à l'époque PS), rejoint la majorité municipale en qualité de conseillère municipale déléguée auprès de Jean-Pierre Berger, adjoint chargé du développement durable, des transports et du logement.

Photo extraite du dossier de presse numérique de la liste Vincent en 2014

 

La Fédération du PCF de la Loire organise le vendredi 19 janvier à partir de 19h ses traditionnels vœux dans son fief de l'Amicale Laïque de la Chaléassière (9 rue JF Révollier à Saint-Etienne). L'Assemblée générale précédera cette cérémonie. Elle devrait acter le changement de secrétaire départemental du PCF, Christophe Faverjon, maire d'Unieux depuis 2008, candidat lors des dernières législatives, devant succéder à Alain Pecel (en photo/archives FI). «  Cette décision importante témoigne de notre volonté à s'inscrire dans le cadre du futur congrès extraordinaire de notre Parti qui se déroulera en milieu d'année, avec un souci marqué par le renouvellement de nos cadres et de nos méthodes de travail », explique la fédération.