Thursday, September 24, 2020

Réactions reçues par mails

" Les Françaises et les Français ont choisi massivement d’élire Emmanuel Macron à la présidence de la République. En tant que référent départemental Loire d’Emmanuel Macron, je me réjouis de ce large succès qui conclut une campagne longue, difficile et souvent violente. Emmanuel Macron va désormais mettre en œuvre son programme de transformation du pays pour libérer ses forces vives, améliorer la protection réelle des citoyens les plus fragiles et replacer la France au cœur de l’Europe, parce que là est sa place, parce que la France est notre patrie et l’Europe son avenir. C’est au cœur de l’Europe que la France peut donner toute la mesure de sa puissance économique, politique et morale.

Les chiffres dont nous disposons pour le département de la Loire montrent qu’après un premier tour qui avait placé Marine le Pen en tête, les Ligériens ont su recentrer leurs votes sur le projet équilibré, réaliste, cohérent et protecteur d’Emmanuel Macron.

Réactions reçues par mail, publiées ici dans l'ordre de réception

Régis Juanico, député PS :

« Les résultats du 1er tour sont évidemment une déception et une profonde meurtrissure pour tous ceux qui, militants, sympathisants, élus, ont défendu loyalement et sincèrement la candidature de Benoit Hamon dans un contexte confus et difficile pour la gauche, après cinq années de gouvernement ayant suscité de fortes déceptions pour un grand nombre d'électeurs de François Hollande en 2012.

previewLe député François Rochebloine briguera un nouveau mandat dans la 3e circonscription (cantons de Saint-Chamond Nord et Sud, Saint-Héand, Rive de Gier, Grand Croix). Il fera à nouveau équipe avec Laurence Bussière, son actuelle suppléante, par ailleurs première adjointe au maire de La Fouillouse.

Photo: archives FI

Le député socialiste stéphanois ne briguera pas un troisième mandat. Il l'annonce dans un long communiqué.

« Après mûre réflexion et après trente-cinq ans de militantisme politique, dix-neuf ans de mandats électifs sans interruption, dont dix années de mandat parlementaire, j'ai décidé de retourner à la “vie professionnelle”, redevenir un citoyen « ordinaire » et «commencer le début du reste de ma vie». Je ne solliciterai donc pas le suffrage des Stéphanois pour un troisième mandat de député en juin 2017.