Saturday, October 31, 2020

Maurice Vincent, sénateur PS, annonce dans un communiqué qu'il ne soutiendra pas la candidature du député PS Régis Juanico aux prochaines législatives. L'ancien maire de Saint-Etienne n'apprécie pas la position du député stéphanois vis à vis d'Emmanuel Macron, candidat à l'élection présidentielle.

Maurice Vincent n'apprécie guère que ce soit « la pratique du "coup de poignard dans le dos" (de la Gauche, ndFI) de M. Macron qui [soit] stigmatisée par M. Juanico ».

« J'aurais pu comprendre cette déclaration* si elle s'était située au niveau des idées, c'est-à-dire du fond », écrit-il. Et rappelant que Régis Juanico a fait partie de ceux qui ont signé des motions de censure contre le gouvernement: « Ces députés ont alors gravement contribué à l'affaiblissement politique du Président, du gouvernement et du PS. A ce titre, M. Juanico n'est donc pas en situation de donner des leçons de loyauté à M. Macron, qui, en outre, n'est pas membre du PS**. La logique de la 5ème république comme une cohérence minimale dans l’action politique voudraient que M. Juanico ne soit pas réinvesti par le Parti Socialiste en 2017...».

* Dans un journal ce jour
** Il l'a été

photo: archives FI

 

Nicole Aubourdy, conseillère municipale de Saint-Etienne chargée des aînés et conseillère communautaire de Saint-Etienne Métropole, a été élue à la tête de l'Alliance Centriste 42, un des partis composant l'UDI. Elle était la seule candidate. Elle présidera l'Alliance Centriste du département pendant deux ans.

photo/dr

 

La candidate de Lutte Ouvrière à l'élection présidentielle viendra à Saint-Etienne le mardi 22 novembre. Elle fera un meeting à 19h à la Maison du Combattant et des Associations, 4 rue André Malraux.

L'article qui suit a été publié dans nos pages en 2011

Nathalie Arthaud, en 2007, avait fait une intervention assez remarquée au meeting d'Arlette Laguiller à Saint-Etienne. C'était au Centre de congrès, ex-Manufrance. Arlette était une dernière fois candidate à l'élection présidentielle. Depuis, Arthaud assume la succession. Chez L.O. quand même, dans la Loire en tout cas et à des fins promotionnelles, on aime à rappeler le souvenir de son illustre devancière. Ce 12 octobre, c'est à la Bourse du travail, salle Sacco et Vanzetti (des anarchistes), que la candidate s'est exprimée. Devant une petite centaine d'auditeurs, et cette fois sans caméra.

Le 1er octobre dernier, 600 élus UDI avaient signé un appel national, publié dans le quotidien "Le Monde", en faveur d'Alain Juppé. Parmi eux, Georges Ziegler, 1er vice président du conseil départemental, Alain Berthéas, président de la communauté d'agglomération Loire Forez et président départemental du Parti Radical (lequel s'est prononcé à 90% au niveau national pour le candidat) et Gilles Artigues, président de l'UDI Loire.

Lundi 17 octobre, une vingtaine d'élus UDI ont décidé de rejoindre le comité Juppé dont Bernard Bonne et Lionel Saugues sont respectivement porte parole et responsable dans la Loire. Parmi eux, les conseillers départementaux Bernard Philibert et Paul Celle, les adjoints au maire de Saint-Etienne Delphine Jusselme, Jean Pierre Berger, Denis Chambe et Lionel Boucher, et Annick Fay, première adjointe au maire de Roche-la-Molière.