Il y avait semble-t-il une élection ce week-end. Voici les réactions que nous avons reçues par mail.

«  Les Français, à l’occasion de ce premier tour des élections législatives, ont décidé de donner à Emmanuel Macron une majorité pour lui permettre de mettre en œuvre le programme de la République en Marche. Avec un score national de 32,6 % à l’heure où j’écris ces lignes, LREM-MoDem est en effet la première force politique du pays, à plus de dix points du duo LR-UDI et loin devant le FN, la France insoumise et le PS. Ce résultat est au-delà de nos espérances et nous pouvons nous en réjouir.

 

Dans la Loire, tous les candidats LREM des six circonscriptions arrivent nettement en tête, ce qui laisse présager un second tour à notre avantage dans un grand nombre d’entre elles. Pour autant, ici comme au niveau national, nous ne devons pas oublier que rien n’est acquis : ce n’est que le premier tour des élections législatives. Avec 49,5 % au niveau national, la participation est anormalement faible.

Je remercie celles et ceux qui se sont déplacés et en particulier ceux qui ont accordé leur vote à un candidat de notre mouvement. Les résultats de ce 1er tour, aussi bons soient-ils, doivent nous inviter à l’humilité, à la responsabilité, à la détermination et à l’engagement pour relever les grands défis de ces cinq prochaines années. La faible participation doit plus que jamais nous inviter à poursuivre nos efforts pour renforcer l’engagement citoyen qui est au cœur du projet de La République En Marche ! Ces résultats valident l’adhésion des électeurs à la démarche de renouvellement politique portée par le Président de la République. ​

A travers ce vote, les Français ont également exprimé leur volonté de voir l’action engagée par le Président de la République depuis son élection se poursuivre. Ils ont exprimé leur volonté de voir siéger à l’Assemblée nationale une majorité cohérente et rassemblée autour d’un projet commun, c’est-à-dire une majorité efficace pour porter les réformes dont notre pays a besoin.

Rien n’est acquis. Nous devons confirmer ces résultats au second tour pour que la recomposition politique engagée s’applique en actes. L’enjeu est important, il s’agit de mettre fin à vingt ans d’immobilisme et d’impuissance politique. Nous travaillerons dans un esprit d’écoute, de dialogue et de respect de toutes les sensibilités.

Afin de concrétiser notre victoire annoncée, il est plus que jamais nécessaire de poursuivre la mobilisation et de continuer à convaincre les électeurs sur le terrain jusqu’à la fin de la campagne. Mais d’ores et déjà, nous pouvons être fiers d’être les visages et les acteurs d’un mouvement de renouvellement profond de la vie politique française, à la hauteur des responsabilités futures, des attentes des Français et de la promesse de renouvellement des pratiques de la vie politique. »

Christian Soleil , Référent La République en Marche Loire

« Ce 1er tour des élections législatives n'a pas mobilisé, de manière générale les électrices et les électeurs (43,84% de participation dans la Loire à 17h, 49,43 % en 2012, ndFI). Je tiens cependant à remercier les Stéphanoises et les Stéphanois qui se sont déplacés aujourd'hui. La multiplication des candidatures a également entraîné un éparpillement des voix et seuls les deux candidats arrivés en tête sont donc qualifiés pour le 2ème tour.

Malgré la non qualification de Gilles Artigues (UDI, ndFI) et d'Alexandra Custodio (LR, ndFI), je tiens à saluer leur travail dans un contexte difficile pour porter une alternative nationale au projet défendu par les candidats se réclamant du président de la République, mais qui n'a pas été retenue par les électeurs. Je les attends dès demain, avec la même détermination, au sein de l'équipe municipale, pour poursuivre le travail engagé depuis maintenant 3 ans et pour lequel, les Stéphanois nous ont accordé leur confiance en 2014. Ce soir, les électeurs ont répondu à une question nationale, qui est de donner une majorité parlementaire au président de la République qui vient d'être élu. Les deux candidats de La République en marche, Jean-Michel Mis et Magalie Viallon arrivent en tête dans les deux circonscriptions stéphanoises face au candidat de la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon (Andrée Taurynia, ndFI) et celui du Parti socialiste (Régis Juanico, ndFI).

J'attends désormais quels que soient les candidats élus dimanche prochain qu'ilssoutiennent les projets que nous avons engagés depuis 2014 pour donner une inouvelle dynamique et redresser notre ville et son agglomération. Je travaillerai avec eux, comme je le fais actuellement avec les députés sortants, dans le même état d'esprit, en privilégiant l'intérêt général, Saint-Étienne, son agglomération et ses habitants.»

Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne (LR)

«  Le 1er tour des législatives dans la Loire se traduit par une belle et encourageante victoire pour les candidats de l'alliance du MoDem et de la République en Marche, arrivés largement en tête dans chacune des circonscriptions du département.

Les habitants de la Loire ont fait le choix de la cohérence après la victoire d'Emmanuel Macron à l'élection présidentielle. Ils veulent que le pays soit en ordre de marche, que la France avance, et vite.

Ce vote illustre le désir de nos concitoyens d'une France apaisée, loin des conflits stériles entre la gauche et la droite. Cette force centrale que nous avons toujours appelée de nos vœux au MoDem est enfin en train d'émerger grâce à la force de conviction et au renouveau qu'incarne Emmanuel Macron.

Ce dimanche 11 juin, un nouveau cap est franchi, annonçant une majorité large à l'Assemblée Nationale. La mobilisation doit rester forte après un 1er tour symbolisé par une abstention de masse. Dimanche prochain, nous vous appelons à voter nombreux pour nos candidats. »

Samy Kefi-Jérôme, président du MoDem Loire

NdFi : dans la 3e circonscription, Valéria Faure-Muntian (LREM) sera opposée au second tour à François Rochebloine (UDI), dans la 4e, David Kauffer (LREM) à Dino Cinieri (LR), dans la 5e, Nathalie Sarles (Modem) à Clotilde Robin (LR), dans la 6e, Julien Borowczyk (LREM) à Paul Salen (LR)

«  Nous tenons tout d'abord à remercier les électrices et les électeurs qui nous ont fait confiance.

Notre résultat est décevant en considération de l'active campagne de terrain que nous avions entreprise depuis plusieurs mois. Les candidats sans étiquette ont beaucoup de mal à exister dans les différentes circonscriptions de la Loire.

La victoire revient malheureusement à l'abstention qui atteint de tristes records.

La minorité d'électeurs qui s'est rendue dans les bureaux de vote confirme cependant un besoin de renouvellement. C'est un souhait de changement radical qui a été exprimé, reflétant le résultat des élections présidentielles.

En adéquation avec notre propre désir de voir une nouvelle énergie en action dans notre circonscription, nous suivrons le souhait exprimé par les électeurs et sommes prêts à apporter notre aide à la candidate arrivée en tête de ce premier tour des élections législatives. »

Nicole Forest, candidate divers droite dans la 3e (arrivée en 7e position avec 2,23% des voix)

«  Pour ce qui est des résultats de Lutte Ouvrière dans la Loire, on observe une augmentation modeste mais réelle en terme de voix (environ 2000 voix contre environ 1600 il y a 5 ans) et en pourcentage. Nous sommes fiers de notre campagne, qui a suivi celle de Nathalie Arthaud à la présidentielle. Ces 2000 voix sont un gage pour l'avenir. La victoire annoncée des candidats de Macron annonce encore plus les attaques contre le monde du travail. Mais le risque est que la déception et la colère qui vont inévitablement s'exprimer soient captées par le Front National, un parti réactionnaire et antiouvrier. La seule alternative repose dans les mobilisations et les luttes des travailleurs. Pour défendre cette perspective, il est indispensable qu'une partie des électeurs qui ont choisi Lutte Ouvrière nous rejoignent et nous aident à construire le parti ouvrier communiste révolutionnaire qui manque à la classe ouvrière. »

Lutte ouvrière Loire

«  Suite à la publication des résultats de ce premier tour, dont je prends acte, je tiens tout d’abord à remercier les électeurs qui m’ont accordés leur soutien. Comme moi, ils ont foi en la République et en ses valeurs que sont la liberté, l’égalité, la fraternité et la laïcité.

Je suis heureux que mon message ait été entendu par mes concitoyens de la première circonscription, mais, je regrette et dénonce le dramatique cafouillage qui a eu lieu dans l’acheminement de ma profession de foi et mes bulletins de vote par la préfecture. Cela a privé une partie des électeurs du choix qui leur est offert, portant ainsi atteinte à la démocratie. Cela a notamment donné un avantage certain aux candidats établis de longue date, aux dépens de candidat de renouvellement que je représente.

Cette campagne, que j’ai voulu proche des citoyens, m’a conforté dans mes convictions et dans mon juste combat pour défendre la République.

J’appelle mes concitoyens à garder espoir en regardant vers l’avenir, à s’engager dans l’action politique et à prendre leur destin en main, pour que la voix du peuple soit réellement entendue. Pour une société juste, avec des citoyens responsables et solidaires. »

Mohamed Abdirahman, candidat PRG - Génération écologie dans la 1ère circonscription (1,25 %, ndFI)