Wednesday, December 02, 2020

« Nous traînons encore comme un boulet au pied le dernier quinquennat. Je n'ai pas envie d'organiser le service après vente du livre de François Hollande, ni sa tournée promotionnelle, ni son retour en politique. Il considère encore qu'il a perdu à cause des " frondeurs " alors que nous étions des lanceurs d'alerte, un symptôme du rapport de soumission des parlementaires de la majorité à l’exécutif consubstantiel à la 5e République. Il semble découvrir aujourd'hui que son ancien protégé, Emmanuel Macron, est libéral et penche à droite, alors qu’il était un de ses conseillers les plus influents sur le plan économique et qu’il l’a nommé Ministre. Il lui a donné les clés du camion : avec le pacte de compétitivité, avec la loi travail et les lois Macron, le ver était déjà dans le fruit ! »

Régis Juanico, JDD du 24 juin, interview accordée à Arthur Nazaret

> Lire aussi

Photo : Régis Juanico, Laure Déroche (ancienne maire PS de Roanne devenue assistante parlementaire de la députée LREM Nathalie Sarles, et François Hollande en campagne à Saint-Etienne pour la présidentielle de 2012 (archives FI)