Saturday, October 24, 2020

«  Le résultat de l'élection européenne est une leçon de démocratie.
La participation est en nette hausse. Elle montre l'intérêt manifeste des habitants de la Loire pour la politique et pour l'Europe.
Avec 21.52% des voix pour la liste d'union "Renaissance", le Mouvement Démocrate et la République en Marche confirment l'adhésion de nos concitoyens à un idéal européen, défendu depuis toujours par François Bayrou.

Ce score historique devrait me réjouir. Il me laisse cependant un goût amer.
Amer, car l'extrême-droite est toujours en tête dans la Loire, deux ans après l'arrivée d'Emmanuel Macron au pouvoir.
A l'exception de Saint-Etienne et Montbrison, le RN l'emporte dans toutes les grandes villes du département et dans la majorité des villages. C'est insoutenable.

Entre les européennes de 2009 et 2019 l'extrême droite a quadruplé le nombre de ses électeurs dans la Loire. Cette montée ne s'arrêtera pas et proclamer être le dernier rempart face à Marine LePen ne suffira plus. C'est pourquoi nous nous attaquerons sans relâche aux causes profondes qui rongent la cohésion entre les habitants de nos villages et de nos villes. »

Samy Kefi-Jérôme
Président du MoDem Loire

 

«  Je tiens tout d’abord à remercier les Stéphanoises et Stéphanois qui comme l’ensemble des Français se sont mobilisés pour ce scrutin. Avec un taux de participation de près de 52 %, ce sont 10 points de plus qu’en 2014. C’est aussi le meilleur résultat enregistré depuis 1994. Cette tendance se confirme également dans les 27 autres pays de l’Union européenne.

J’accueille ces résultats avec humilité car sur l’ensemble du pays, les Français ont placé le RN en tête. Je ne peux pas banaliser ce résultat.

Pour autant, avec plus de 22% des voix, notre liste La République en marche AGIR-MoDem reste proche de son étiage du premier tour à l’élection présidentielle de 2017 (24%). Malgré des semaines de contestation d’une violence jamais connue ces dernières années, la majorité présidentielle tient bon.

Les scores à Saint-Etienne sont encourageants où la liste conduite par Nathalie Loiseau arrive en tête. Ils récompensent le remarquable travail de terrain accompli depuis plusieurs mois par les militantes et les militants et notamment la jeunesse réunie autour des Jeunes avec Macron et des Jeunes Modem.

L’heure est maintenant à l’action. Nos concitoyens nous envoient un message clair et fort. Il nous faut avancer avec détermination sur l’Europe, l’écologie, la croissance, l’emploi et la justice sociale.
Au final, les Français et les Stéphanois nous jugeront sur les résultats. »

Jean-Michel Mis, député LREM

« Les Français ont déjoué tous les pronostics en se déplaçant en nombre dans les bureaux de vote pour choisir leurs députés européens. Il s'agit là d'un enseignement important qui repose aussi sur les thématiques qui semblent avoir largement influencé leur vote : questions sociales, sociétales, fiscales et environnementales.

Il est regrettable que le Rassemblement National arrive en tête, au niveau national, profitant sans doute d'un contexte économique et social extrêmement difficile, et des insuffisances des politiques nationales qui tardent à produire des résultats tangibles.

Je suis déçu par le résultat enregistré ce soir par Les Républicains. Aujourd'hui, nous constatons que les LR doivent proposer, à la société, un autre modèle. C'est ce que je fais depuis 2014, à Saint-Etienne, où j'ai souhaité conduire des politiques publiques sachant transcender les clivages politiques traditionnels. Ainsi, j'ai placé au cœur des mes actions, en tant que maire et président de la Métropole, dans la limite des compétences qui me sont reconnues par la loi, les questions relevant de la justice sociale et fiscale mais aussi celles liées aux transports, à l'environnement et à la tranquillité publique.

Je continuerai à porter, au sein des LR, ce désir de voir entendues toutes les sensibilités à commencer par celle que je défends : le gaullisme social. Elle reste, plus que jamais, adaptée aux réalités de notre pays, fidèle à son héritage républicain et humaniste.

Dès demain, avec toute mon équipe, nous continuerons le travail de redressement de notre ville, entamé en 2014, et dont les résultats sont de plus en plus évidents pour le bien-être quotidien de tous les Stéphanois. »

Gaël Perdriau, maire LR de Saint-Etienne

« Dans le département de la Loire, comme partout en France, nous saluons la bonne participation des citoyen.nes aux élections européennes pour un scrutin qui généralement mobilise peu. Des nouvelles personnalités en tête de liste sont sans doute à l’origine de ce regain d’engouement pour cette élection.

A la lecture des résultats, il s’agit d’abord d’un désaveu pour la majorité présidentielle. L’accroissement des inégalités sociales et territoriales, conséquences d’une politique néo-libérale, a provoqué le mouvement des gilets jaunes. Désormais c’est dans les urnes que se traduit ce mécontentement. Evidemment, nos inquiétudes se portent sur l’extrême droite en France dont le projet est l’éclatement de l’Union Européenne. Partout en Europe, le score des listes europhobes prospère et en Allemagne notamment, avec le parti AfD qui dépasse les 10%.

Jamais nous ne baisserons la garde face à l’extrême droite et nous continuerons à porter haut nos valeurs humanistes, sociales et écologistes pour une Europe de progrès. Nous remercions tous les électeurs qui ont porté leur choix pour notre liste Envie d’Europe Ecologique et Sociale. Nous aurons des combattant.es au parlement européen dont la tâche sera de faire émerger une alternative au libéralisme et au nationalisme.

Par notre alliance PS-PP-ND-PRG, comme l’a indiqué Raphaël Glucksmann ce soir, « nous avons lancé la grande aventure des années politiques qui viennent, c’est-à-dire la recomposition de la gauche démocratique dans notre pays. Cette refondation se fera avec toutes les autres forces de gauche. » Dans la Loire, nous répondons favorablement à cet appel pour les élections locales et nous poursuivrons ce travail pour une nouvelle gauche écologique et sociale. C’est aussi aux citoyen.nes engagé.es, qui ont exprimé ce soir une envie de gauche, que nous tendons la main pour incarner ensemble les futures majorités municipales. »

Johann Cesa (Premier Fédéral PS Loire) et Fabrice Perrin (Référent départemental Place Publique )

Photo d'illustration : Parlement européen (archives FI)