Le coeur est à  la fête en ce jour de grâce de l'an 1380 même si le désastre de Brignais - un de plus ! habite toujours nos esprits. C'est que le seigneur Artaud et son suzerain Louis reçoivent le noble Bertrand du Guesclin, devant l'Eternel grand pourfendeur de goddons et routiers. Le connétable, en route pour le sauvage Gévaudan, semble apprécier les joutes offertes en son honneur... et les femmes du pays parées de leurs plus beaux atours. La taverne "Rince-Gousier" ne désemplit pas; les bateleurs, les bouffons, amusent la populace. Soudain, le bruit d'une crécelle fait une large coupe dans la foule des gueux. Le ladre s'avance, fixe ses yeux noirs dans le soleil et maugrée d'étranges paroles: " Le ciel se moque, preux, aigle, chien ou lépreux, quand l'eau foudroie". Un aigle brisé ! Se peut-il qu'il ait prédit la mort du connétable ? L'avenir nous le dira...

L'Armée des maures joue avec le feu




Serait-ce la reine des serpents des Mille et une nuits ?



A noter la présence d'un fort contingents de Teutons



Boute-feu ! (Mesnie Saint André)





Action équestre dans ses oeuvres







Francs Archers du Forez



Les Tards venus à  l'assaut



Dans le mille !





Montrond, une bonne adresse pour connaître les dernières tendances en matière de cotte de maille...