Monday, March 01, 2021

Le Musée d'Art et d'Industrie de Saint-Etienne proposera au public, du 4 mai au 14 novembre et dans le cadre de la 12e Biennale Internationale Design, une exposition racontant une histoire intime des hommes et des femmes. En effet, elle présentera la diversité des rubans fabriqués aux 19e et 20e siècles pour les secteurs de la lingerie-corseterie et du médical. Des rubans qui « témoignent ainsi de l’histoire culturelle des dessous et montrent l’évolution des formes pour cacher, protéger, embellir, maintenir, corseter, rehausser, gonfler, voiler, dévoiler le corps ou ses parties ».

La créatrice de mode Chantal Thomass, fondatrice de la marque de lingerie du même nom, en sera la marraine, de même que de la promotion de la classe lingerie du lycée Adrien Testud (Le Chambon-Feugerolles). Lequel établissement présentera les pièces de lingerie et les books créatifs conçus et fabriqués par les élèves de la classe lingerie, promotion 2020. Les élèves de la promotion 2021, quant à eux, viendront présenter, lors d’un défilé de mode programmé dans le cadre de la Nuit européenne des musées, les pièces de lingerie qu’ils auront conçues et fabriquées.

Pour évoquer les rubans pour les bas, corsets, chemises de nuit et de jour, gaines, soutiens-gorge, culottes, slips, boxers féminin et masculin, rubans thérapeutiques ou de contention, la scénographie plongera le spectateur dans des boudoirs intimistes transformant le visiteur en voyeur, avec rideaux de velours et commodes aux tiroirs entre-ouverts...

D'après dossier de presse
Photo d'illustration : La gaine Scandale (première gaine en tissu élastique), affiche publicitaire Lesage, vers 1950, Ville de Paris / Bibliothèque Forney

Roanne fait partie des premières villes riveraines du fleuve Loire à avoir renoué, en 2011, avec la traditionnelle fête de saint Nicolas, Patron des marins d'eau douce cher au cœur des anciens mariniers.

La corporation des Mariniers de Roanne, qui succéda à la compagnie des Marchands fréquentant la Loire, constituée au XIIIe siècle, était une des plus importantes. Elle faisait autorité jusqu’à Orléans. On lui doit, notamment, l’édification en 1630 de la Chapelle Saint Nicolas du Port construite pour protéger de la peste.

Voici une histoire recueillie en son temps par Raoul Toscan, publiée dans un numéro de La Région Illustrée (1931).

Le vœu à saint Nicolas

A l'occasion des journées de l'architecture, les 16, 17 et 18 octobre, les entrées et visites guidées de l'église Saint-Pierre et de la maison de la culture, à Firminy, seront gratuites. A noter une visite décalée intitulée : « Moi, j’aime pas Le Corbusier ! » C'est une visite nouvelle, un peu insolite qui entend prendre le contre-pied d’une visite classique. « Parce que les réalités d’un chantier, ce sont aussi des erreurs, des malfaçons et des défauts de l’architecture (et de l’architecte) », indique le site Le Corbusier.

Vendredi 16 octobre à 16h, choisissez votre visite:
Samedi 17 et dimanche 18 à 14h : visite décalée. A 10h30 et 15h30 : visite classique.
Réservation conseillée : 04 77 61 08 72. Durée : 1h15.
Gratuit.

L'accès à l'unité d'habitation (appartement-témoin, école et toit-terrasse) reste payant (10 euros/8,50 euros) et la réservation est obligatoire.

Photos : archives FI

Le site internet de l'Institut National de l'Audiovisuel (INA) permet la consultation en ligne de dizaines de milliers d' heures d'enregistrement. Une infime partie des fonds de l'INA, riches de millions d'heures de programmes télé et radio. Voici une petite sélection d'images (ORTF, Antenne 2, France 3, AFP...)  concernant la Loire.